Anne Sylvestre et Agnès Bihl ont choisi leurs "incontournables" pour créer un spectacle en 2012, devenu depuis un album indispensable. Les textes sont comme d'habitude très bien écrits, très engagés aussi, chantés par leurs voix magnifiques, parfois volontairement grinçantes.

Les pianistes Dorothée Daniel et Nathalie Miravette accompagnent les deux auteurs-interprètes avec talent, en chantant aussi. Anne-Sylvestre compose également ses musiques. Les sujets abordés sont souvent graves, toujours d'actualité. Il est beaucoup question de femmes, de mères, de filles, surtout d'humanité... et aussi de combats et de volontés.

On rit aussi de bon cœur parce que la "voisine ne sait jouer que ça gnagnagna" [la lettre à Elise, de Beethoven], ou bien on se moque avec elles du "mari de Maryvonne", ce "Petit bonhomme".

Les émotions sont multiples et prennent aux tripes : "Je reviens", "Treize ans", ou encore "Un mur pour pleurer". On aurait presqu'envie d'évoquer chaque titre, alors... écoutez !

OPAC Détail de notice