Aller au contenu Aller à la recherche Aller au menu principal

Connaissez-vous les « enfants de la Creuse », ces « enfants oubliés de la Réunion » ? Voici leur histoire.


Entre 1962 et 1984, la population de la Réunion augmente fortement sans que le développement économique puisse assurer un emploi pour tous. Le gouvernement français, sous l’égide de Régis Debré, décide sous couvert de venir en aide aux Réunionnais, d’envoyer des enfants en métropole et plus spécifiquement dans les départements faiblement peuplés tels que la Creuse. Ce sont quelques 2000 mineurs qui seront ainsi déplacés. Il s’avère que ces enfants ont plus souvent été « arrachés » à leur famille, les fratries séparées, leurs noms changés. Ils ont peu d’espoir de renouer des liens et retrouver leurs racines. Outre le changement total de vie, la rupture familiale est brutale et il est difficilement concevable de nos jours d’imaginer l’aveuglement et la violence de la machine administrative perdurer aussi longtemps… Si certains enfants ont pu être placés dans des familles accueillantes, d’autres n’ont pas eu cette chance et ont été exploités et maltraités.


Il fallait le talent de Téhem, aux commandes du scénario et du dessin, pour aborder ce sujet sensible et c’est totalement réussi. Il s’est longuement interrogé sur la manière de l’aborder, conscient de la multiplicité des histoires vécues. Il a pour cela travaillé en collaboration avec Gilles Gauvin, membre de la Commission des enfants dits de la Creuse et docteur en histoire à l’institut d’études politiques. De ce fait, l’album est largement documenté et Téhem entremêle habilement fiction et faits réels. Ces derniers sont présentés sous forme de journaux pour éclairer au mieux les méthodes employées et leurs conséquences. Si le sujet est difficile, l’injustice vécue par ces enfants est adoucie par des anecdotes drôles et tendres.


Cette bande dessinée est un témoignage essentiel pour donner la parole à ces enfants devenus grands.

 

OPAC Détail de notice